Chargement des événements

La Nuit, l’Aprèm #2

Will Dèd - Vince Dolphin - Parking Dance - Summer Satana - Bronzage Intégral - Fetva - Flagalova - Thomas Pradier
« Tous les événements
ven 01 fév à 21 h 00 La Route du Son

Navigation de l'événement

    Présenté par :
  • Ampli
  • , l'Association Passage, Le Bel Ordinaire, accès(s), La maison des éditions & Le Café Suspendu

Deuxième édition de La nuit, l’aprem (☆) micro-festival de musique —pratiques plastiques — design graphique (☆) Cette édition d’hiver nous emmènera vers le thème de la cryptomnésie qui signifie mémoire cachée, souvenir oublié… Retrouvez nous les 01, 02 février prochains sur le site des anciens abattoirs de Billère (64140).

LA NUIT du 01 février – Concerts live

START 20H30 // restauration sur place avec le Café Suspendu !!!
ENTRÉE // 5€ — Billetterie sur place

Will dèd (proto-post-rock//Pau)

Will Dèd travaille actuellement sur un nouveau projet en accueillant dans ses rangs un “Phonolithe”, instrument minéral développé pour l’occasion. “une pierre dans un groupe de roc(k)”. L’ADN reste le même : du son, de la saturation, de la douceur, de la rage, de l’amour, de l’urgence, de la noirceur, de la lueur…
Nouvelle formation (Batterie / Guitare / Phonolithe / Basse / Baryton / Chant), nouvelles compositions !

Vince Dolphin (électronique aquatique//Lyon)

Fasciné par les océans et leur mythologie. Musique synthétique aux accents organiques, mélodies douces et captivantes qui deviennent instantanément des hymnes aquatiques.

Summer Satana (drum machines, screams & poetixxx//Bruxelles)

Summer Satana manipule essentiellement des instruments percussifs couplés à sa voix, proposant une posture autotunée, cyborgienne et poétique. Technoïde la nuit, productrice le jour elle se transforme pour survivre et nous raconte sur fond de kicks distordus et énervés des histoires de disruption et de disparitions mais aussi d’empowerments.

PARKING DANCE (post-punk, nu grunge//Toulouse)

C’est sucré et sombre comme un hit machine des caves.
C’est froid sur scène et grunge dans l’âme.
C’est une fleur bleue dans une free party.
Un homme, ses machines et sa guitare, c’est ça, Parking Dance, un post punk froid teinté de newwave.

Bronzage Integral (électro punk, synth pop//Argeles,Bdx)

electro punk mi-banane mi-papaye, chantant l’amour et le sexe en toute convivialité. Pénétrés par les trois dernières décennies de musique underground, ils s’aventurent désormais dans la forêt luxuriante et humide de l’érotisme électronique.

L’APREM du 02 février – radio, concerts, expositions

START 14h30// restauration et boissons chaudes par le café suspendu et l’association Passage.

ENTRÉE GRATUITE

Nocturne Diurne x La Fanzinothèque — Au Bel Ordinaire

Présentation de la revue R&B_ sur les musiques actuelles hybrides, monstrueuses s’apparentant au r’n’b et au hip-hop, diffusion de tracks en lien, par le collectif Nocturne Diurne. Présentation et discussion autour de fanzines issus de la Fanzinothèque de Poitiers. La discussion prendra la forme d’une émission de radio qui sera diffusée par la suite sur l’émission Yo! de Radio Pulsar.

Exposition plastique par les étudiants de l’ÉSA Pyrénées, ainsi que les étudiants de Terminale du lycée Louis Barthou, option Art plastique.

Exposition micro-édition par les étudiants de 1ère année de l’ÉSA Pyrénées ainsi qu’une sélection de fanzines par la Fanzinothèque de Poitiers. L’exposition prendra place à différents endroits sur le lieu des anciens abattoirs : aux ateliers de construction du Bel Ordinaire, au café suspendu et à Ampli même.

Fetva (ambient//Paris) — Au café suspendu

Pour son concert, Fetva nous propose une création originale sur le thème de la cryptomnésie…

Flagalova (électronique pop, expérimental//Paris) —à Ampli

Thomas Pradier & son Variété Underground (chanson pop-folk//Toulouse)

premier album : https://souterraine.biz/album/la-nuit-au-ralenti
new : https://www.youtube.com/watch?v=E04QHXx7RPI
D’aucuns prétendent que Thomas Pradier est le fils caché d’Andy Warhol, Lou Reed et Alain Souchon. Non, ne levez pas les yeux au ciel à la mention de notre lunaire chanteur à frisettes; avec ses chansons douces-amères en françai
s qui n’ont pas pour autant oublié la fougue du rock élégant et décadents des Bowie et consorts, Thomas joue les pierrots pop art, dingue sous le doux et ghetto-fabulous sous sa mèche sage. Aprés sa Mostla Tape publiée par La Souterraine, son premier album studio paraîtra au mois de mars sur le label Lunadélia Records.