Trio issu du groupe Trinity Rise dissous en 2003, les Dandeelions diffusent un son indie-noisy-pop typé, où prédominent la mélodie, les harmonies, ponctuées de riffs de guitare d’une simplicité recherchée…
L’instrumentation épurée, sans artifices à outrance, laisse tout l’espace nécessaire à la voix, suave et envoûtante, entretenant un délicieux dialogue avec les guitares, tantôt claires et cristallines, tantôt lourdes et saturées… Calme après la tempête, quelques balades mélancoliques agrémentent parfois le répertoire.

Nico (basse/chœurs) et Laure (guitare/chant) se connaissent par cœur, riches de leurs expériences précédentes au cours desquelles ils ont exprimé leur son sur de nombreuses scènes. Leur parcours musical les a portés tout naturellement vers la langue de Shakespeare, traduisant le rêve de ces éternels adolescents de jouer dans la cour de leurs idoles.

Leur répertoire a su séduire, puisqu’on a pu les croiser en finale de la sélection Aquitaine du Printemps de Bourges, au festival Overlook de Bergerac, au Zénith de Pau, en première partie d’Indochine, au Festival de Mirande, à Paris au Chesterfield Café ou encore au Festival Emmaüs à Lescar … Une diversité d’expériences que les Dandeelions ont su mettre à profit pour progresser et peaufiner leur répertoire, se laissant aussi séduire par de nouvelles mouvances… explorant d’autres sons, teintés de multiples et diverses influences : REM, Nirvana, Alanis Morissette, The Strokes, Smashing Pumpkins, Radiohead, Nada surf, Duke Spirit…