Chargement des événements

zulu jam : LA JONCTION + LA SMALA

« Tous les événements
sam 07 nov à 21 h 00 14€ en prévente / 18€ sur place
    Présenté par :
  • Ampli
  • ARTICLE 4 LES OURZ

LA JONCTION :

C’est l’apparition de la Jonction sur la cassette « Université du Hip Hop » qui marque la création de ce groupe de rap originaire de la métropole lilloise. La Jonction, c’est la réunion de 5 rappeurs (Ywill, Prince, Saknes, Oprim, Rekta) d’origines culturelles diverses, issus de formations, de quartiers différents, autour d’une passion commune que chacun pratique corps et âme depuis le milieu des années 90 : le Hip Hop. Chaque membre du groupe apporte sa « touche », son identité, son style pour faire avancer un projet qui, en 2003, n’en est qu’à son balbutiement.
En 2004, la Jonction sort la compilation « Réunion Clandestine » sur laquelle le groupe apparaît 5 fois. Le disque est sorti en totale autoproduction mais les rappeurs lillois ont néanmoins l’ambition de lui donner une diffusion nationale. C’est donc au début de l’année 2005 que le groupe part sillonner la France, de Lille à Marseille en passant par Lyon, Nantes ou encore Strasbourg, pour distribuer « Réunion Clandestine » dans les Fnac et disquaires spécialisés. La Jonction fait ses armes dans l’indépendance, l’autoproduction et l’auto distribution…
Entre-temps, le groupe fait la rencontre du dunkerquois Dj Veekash qui viendra mettre son talent aux platines et à la production au service d’une formation nordiste des plus prometteuses…
Mais c’est avant tout sur la scène que la Jonction fait parler d’elle et se forme une réputation solide dans tout le Nord-Pas-De-Calais. De 2003 à 2007, le groupe se produit aux 4 coins de la métropole Lilloise mais n’hésite pas à sortir de chez lui en allant jouer à Valenciennes, Dunkerques, Lens, Maubeuge ou encore St Quentin et Strasbourg. Peu à peu, l’entité prend forme, la Jonction gagne en cohésion et en maturité, multipliant les concerts, festivals et premières parties (Kool Shen, Casey, Adl-al-Malik, Oxmo Puccino & The Jazz bastards, Sniper, Sinik, Scred Connexion, M.A.P…).
Le public qui suit la Jonction est à l’image du groupe : divers. Du public-Rap au quadragénaire un peu rocker en passant par l’étudiant, le sociologue ou encore le prof de Français, le groupe interpelle et touche les gens tant par ce qu’il représente que par le message qu’il développe. La Jonction se noue aussi au public en animant des ateliers d’écriture dans les centres sociaux, MJC, collèges et les prisons: une manière pour les rappeurs de lier l’acte à la parole en propageant leur passion, en essayant de donner aux plus jeunes les quelques clés nécessaires à la maîtrise d’un mode d’expression à part entière.
C’est en grande partie toutes ces personnes, rencontrées dans les concerts ou au cours des ateliers, manifestant l’attente toujours plus grande de pouvoir se procurer un album du groupe, qui a poussé ce dernier à plancher sur un premier opus « Street Radio » , sortie nationalement en 2008 et distribué par JustlikeHiphop. En parallèle, le groupe continue à tourner (Lille, Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Pau, Bruxelles, Anvers, Sète, Oujda…)
Désormais réduit à 4 MCs (Rekta ayant mis le Rap en Stand by) et accompagné du old timer Dj Jocker, La Jonction gagne en 2010 l’édition régionale du tremplin BUZZ BOOSTER et finit 2ème lors de la finale nationale au Transbordeur de Lyon. C’est la même année que Saknes sort la net tape “Sur ma tête” en téléchargement gratuit via le site HipHopSupport. Il invite sur ce projet une bonne partie de la scène régionale.
En 2011-2012, le groupe collabore avec le réalisateur Antoine Smith et fait monter le buzz en sortant successivement les clips des morceaux “Outsiders”, “État d’urgence” (feat Scred Connexion) et “Si j’étais mon pote”.
Ces 3 titres sont d’ailleurs extraits de leur nouvel album “Le Point sur le J”, sortie le 14 Janvier 2013 et distribué par Musicast. Pour promouvoir ce projet, La Jonction sort le clip “On lâche pas” (Feat Afu Ra) en partenariat avec Canal Street ainsi qu’une série de 4 freestyles video .
Le groupe part actuellement en tournée pour défendre ce nouvel opus comme il se doit… Restez à l’écoute !

LA SMALA :

Groupe issu des collectifs l’Exutoire et Nouvelle Génération, La Smala prend forme en 2007. Les années qui suivent, les rimes s’affûtent, les instrus se peaufinent, un bruit se fabrique et c’est le son de La Smala. Les projets, ensemble ou en solo, s’enchaînent. Les succès personnels de FLO, Rizla, Seyté et Senamo contribuent à agrandir le contingent de fans, tout en confirmant le potentiel de leurs talents respectifs et communs. Parce que le rap, c’est aussi une tradition de mixtapes, La Smala met en ligne, gratuitement, les Net Tapes “On est Là Là -Volume 1, 2 et 3″. Autant d’expériences qui mènent vers le moment crucial où il est désormais temps de travailler sur un projet plus conséquent. La rencontre avec l’organisation Back in the Dayz sera un élément déterminant et propulsera enfin le groupe. C’est en mai 2014 que sort “Un Murmure dans le Vent”, un premier album concrétisant 10 années d’underground Hip Hop et qui est immédiatement et unanimement reconnu comme une véritable réussite artistique.
Ces huit pépites de rap presque pop confirment la qualité et l’originalité du groupe, ainsi que la force de frappe de leurs cinq personnalités aussi singulières que complémentaires.
Succès commercial, l’album est rapidement en rupture de stock et se classe meilleure vente sur iTunes en Belgique, juste derrière un certain Mickael Jackson.
Fort de cette reconnaissance, La Smala suscite l’intérêt des médias et enchaîne concerts et festivals, avec une apothéose certaine au Festival de Dour 2014.
Désormais signé et soutenu par Sony Music, le groupe présente son nouvel album “Un Cri dans le Silence” dans la grande salle de la prestigieuse AB. Prélude d’une tournée aussi pharaonique qu’ambitieuse.
Supporté par un public qui n’a de cesse de s’étoffer et porté par un nouvel album empli d’une sincérité singulière, le groupe s’invite aujourd’hui à rencontrer le succès populaire.