Chargement des événements

MÇT#7 : THA TRICKAZ + LOW K + OLD DIRTY BAM BAM

« Tous les événements
sam 14 mar à 22 h 00 La Route du Son de 12 à 15 €

Navigation de l'événement

    Présenté par :
  • Ampli
  • Divers Gens & Art&Fakt

THA TRICKAZ

Plus de 200 millions d’écoutes tous supports confondus, 3 albums, un label nommé «Otodayo Records », plus de 300 concerts et festivals en France comme à l’international et enfin des collaborations avec des artistes internationaux tels que CHINESE MAN, DOPE D.O.D ou encore ETC!ETC!…Inutile de faire durer le suspens plus longtemps, THA TRICKAZ, duo de DJ, dont les influences musicales de Bass music, hip-hop, électroniques et véritables instruments s’entremêlent, nous surprendront toujours par la puissance et l’énergie de leurs shows, tous plus uniques les uns que les autres. Le groupe transcende les clivages et supprime les frontières musicales, mêlant vieux vinyles samplés, scratchs et synthés analogiques. Alors laissez-vous embarquer pour un voyage de courte durée.

LOW-K

En quelques années, ce pseudonyme a su se faire connaître et apprécier de tous les amateurs de bass music du Sud-Ouest français. Producteur, DJ, label manager de Soundrising Records et à la tête du collectif éponyme avec lequel il organise des événements invitant Utah Jazz ou Counterstrike, on le retrouve aussi régulièrement à l’affiche des autres soirées du genre et festivals en Aquitaine. En peu de temps, il a su se faire une place de choix au sein de la scène locale. Bass music, certes, mais avec une palette très nuancée de couleurs, passant très aisément de 80 bpm à 175 bpm, ce qui nous donne des ambiances évolutives lors de ses sets : parfois deep, parfois dark, cela reste néanmoins toujours une bonne surprise !

OLD DIRTY BAM BAM feat BRÜSAO (live electro/hiphop)

Old dirty bam bam est un Dj producteur originaire de Paris. Musicien autodidacte multi instrumentiste, il mêle musiques traditionnelles tropicales et musique underground techno house.

OTAAM

Après sa formation dans le jazz, le toulousain OTAAM, décide de se tourner vers le beatmaking pour confronter ses influences electro, jazz, soul ou même hip hop. De cette confrontation résulte alors des morceaux groovy presque hypnotiques, reflétant au mieux la palette d’émotions qu’il cherche à nous faire passer.