Chargement des événements

L’adaptateur Live !!!

L'Envoûtante + Planetoid + Miu Queiroz
« Tous les événements
sam 03 fév à 21 h 00 La Route du Son gratuit pour les adhérents - 5 €

Navigation de l'événement

    Présenté par :
  • Ampli

Coup de projecteur sur les 3 lauréats du dispositif d’accompagnement d’Ampli, L’Adaptateur, promotion 2017-2018. Entre électro, post hip hop et musiques du monde l’occasion de (re) découvrir la richesse de la scène locale en pleine mutation.

Planetoid

Planetoid c’est le projet indie-pop-electro d’Hélène Vogelsinger. Après avoir habité à Beyrouth, Londres et Paris, c’est à Pau qu’elle s’installe début 2017 pour se lancer dans une nouvelle odyssée musicale. Influencée par la soul, l’électro, le trip-hop ou encore la musique orientale dans laquelle elle a été baignée toute son adolescence, elle choisit de fusionner les genres. Un mélange atmosphérique, de sons organiques enregistrés au fil des balades et voyages, d’une voix groovy et de choeurs ethniques. Désormais en duo avec un batteur/ machine c’est dans leur petit home studio palois qu’ils préparent et peaufinent leur son plein d’énergie, un voyage mystique, poétique et introspectif.

L’Envoûtante

L’Envoûtante est un duo. D’un côté l’oral, une plume qui cherche à cerner nos propres doutes mêlée de nappes entêtantes et de riffs corrosifs. L’Envoûtante expose leurs questionnements identitaires dans un mélange bien dosé entre esthétique hip-hop, énergie rock et ambiance électro. Après de nombreuses premières parties de renom (Wax Tailor, Bertrand Cantat, Balkan Beat Box…) le groupe vient d’intégrer le dispositif d’accompagnement du Krakatoa “La Pépinière” ce qui devrait à coup sûr booster leur parcours artistique.

Miu Queiroz

Nourrie d’influences diverses, Miu Queiroz présente aujourd’hui son propre répertoire, entre pop, jazz et rythmes brésiliens, avec une voix charmeuse et chaleureuse. Sensibles et émouvantes, tour à tour douces ou dansantes, les compositions s’affranchissent de toutes les frontières et étiquettes.
Elle compose, elle écrit, sur elle, sur l’amour, sur ce qui l’entoure, dans la langue de
Shakespeare. Ne soyez tout de même pas surpris d’entendre un peu de portugais puisque, comme elle le dit, elle laisse son inspiration la guider, sans aucun calcul.