Chargement des événements

Magnetix présente AVENUE Z + WILL DÈD

rock garage / rock français
« Tous les événements
sam 23 jan à 21 h 00 Gratuit adh | 6,80 € | 5 €

Navigation de l'événement

    Présenté par :
  • Ampli

Avenue Z

Déconcertante reconversion bien qu’attendue des indéboulonnables Magnetix : AVENUE Z, rivière d’acide dans la ville grise et post-apocalyptique de leurs âmes, dont ils ont toujours été les complices agréés.

LucienVibration et Agnes croisent un jour dans une ruelle Beckettienne, Antoine (Secte du Futur/ Catholic spray). En formation triangulaire, c’est une glissade vers le grand trou noir qu’ils décident d’entreprendre. Lugubre ondulation synthétique et garage post-moderne, rayon de soleil brûleur de rétine et guitare-moog-fuzz-synthé roulant dans les catacombes de marbre lisse. Sombre inspiration ultra-francophone et toujours (et plus que jamais) magnetique, à la bouche qui se déforme et à la tête qui se renverse, Agnés, batteuse de nos rêves depuis le big bang! Délire adolescent et questions existentielles alchimistes. Album AZIMUT prévu en octobre sur “moi j’connais rds” (Genéve) ! Retro-futur ou comment donner son corps à la Science-Fiction

 

 

Will Dèd

Il y a bien longtemps que le français dans le texte n’avait pas impacté l’univers du “rock” (pour faire simple) aussi profondément. Pas de grands discours, pas de slogans prosélites, pas de rimes riches et d’alexandrins précieux mais des mots qui s’accordent parfaitement avec la rugosité d’un rock à nouveau créatif . Comment utiliser les mots “couilles” “queue” “selles” dans une même phrase sans tomber dans la vulgarité et la gauloiserie alternative et les faire littéralement vibrer au diapason d’une poésie organique et urbaine ? : “Ma queue, mes couilles pourfendent les selles. Suante, puantes au d’la du miroir. Tordue, velues après chaque appel. Ma queue, mes couilles pas besoin d’prunelles”. C’est pourtant le tour de force qu’arrive à produire l’écriture de ce nouveau combo pyrénéen. Côté musique, bien que la matrice évoque dans les grandes lignes l’axe Chicago/Seatle d’une noïse rugueuse, le ralentissement des tempos, la légéreté d’un clavier tout en touches impressionnistes et une fois de plus cette capacité à donner du sens et faire sonner la langue de Molière, ouvre aux WILL DÈD des horizons bien plus larges qu’un simple revival noïse/grunge.